Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 17:00

http://critiquebooks.files.wordpress.com/2011/02/haruki-murakami.jpg

 

 

Pourquoi cet article?  Je me suis dis que cela pourrait être intéressant de faire un article exclusivement centré sur l'écrivain Haruki Murakami parce que la catégorie "littérature" de ce blog est presque constituée de ses seules oeuvres. Mais j'ai aussi une autre motivation que vous aurez sans doute devinez : j'aime tout particulièrement cet auteur!

 

Bon alors, cet Haruki Murakami, c'est qui? Né à Kyoto en 1949 et élevé à Kobe, Haruki Murakami a étudié la tragédie grecque à l'université, puis a dirigé un club de jazz, avant d'enseigner dans diverses universités aux Etats-Unis. En 1995, suite au tremblement de terre de Kobe et à l'attentat du métro de Tokyo, il décide de rentrer au Japon.

   Son premier livre, Ecoute le chant du vent lui a valut le prix Gunzo. Plusieurs fois favoris pour le prix Nobel de littérature, il a reçu le prestigieux Yomiuri Literary Prize, le prix Kafka 2006 et le prix Jérusalem de la Liberté de l'individu dans la société en 2009.

 

Pourquoi parler de cet auteur et pas d'un autre?  Je pense qu'il n'y a pas de demi-mesure avec Murakami, c'est soit on aime soit on déteste. Pour ma part je suis partisante du premier groupe! Pourquoi des avis si partagés? Murakami c'est avant tout un style et un style très particulier. Il s'amuse en jouant avec la frontière qui sépare réel et irréel, réalité et rêve, possible et impossible. C'est parfois désarçonnant. Il y a aussi presque toujours une visée philosophique derrière. Les relations entre les personnages sont très soignées mais parfois ambiguës. Ce que j'adore c'est qu'à chaque nous livre de Murakami que je lis je découvre de nouvelles choses. On pourrait se dire qu'à force il aurait fait le tour de la question réel/irréel, mais non, il ne cesse jamais de nous étonner!

 

Lequel de ses livres je préfère?  Tiens, c'est une bonne question. J'ai bien aimé Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil qui est le premier que j'ai lu. Après, je trouve qu'ils apportent tous quelque chose. Kafka sur le rivage est un de ses plus connus à l'international. 1Q84, dernier de ses livre en date (constitué de 3 tomes dont le 3ème paraîtra en 2012 en France) a lui eu un énorme succès au Japon. Au final ça m'est difficile de dire lequel de ses livres j'ai préféré, alors je ne vais pas me triturer le cerveau plus longtemps et dire que, tout simplement, je les aime tous!!


Quelques livres d'Haruki Murakami :

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Littérature
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 14:37

http://storage.canalblog.com/25/19/643728/63228838.jpg

 

 

Résumé  Le 1er avril 1978, Murakami décide de vendre son club de jazz pour écrire un roman. Assis à sa table, il fume soixante cigarettes par jour et commence à prendre du poids.

S'impose alors la nécessité d'une discipline. La course à pied lui permet de cultiver sa patience, sa persévérance. Courir devient une métaphore de son travail d'écrivain.

Journal, essai, au fil de confidences inédites, Murakami nous livre une méditation lumineuse sur la vie, qui, comme la course, ne tire pas son sens de sa fin inéluctable.

 

Mon avis  Tout comme Le passage de la nuit - Haruki Murakami se différencie de ses autres livres de par son style d'écriture particulier, celui-ci se démarque par sa forme. Ce livre n'appartient pas au genre du roman mais à l'autoportrait, le narrateur est donc Murakami lui-même et non pas un personnage fictif. Cet autoportrait est un moyen de se rapprocher un peu plus de l'auteur.

                  Mais on est en train de parler d'Haruki Murakami! pas d'un quelconque écrivain, son autoportrait n'est donc pas classique. Il crée son autoportrait en se basant sur une activité qui a eu des répercussions sur son mode de vie: la course de fond. C'est finalement une petite leçon de vie qu'il nous donne à travers ce livre. Il explique que la pratique du sport lui permet de vivre une vie saine. Ce petit livre se lit facilement et fait passer un bon moment.

 

Conclusion  Grâce à une activité qui tient au coeur de Murakami, soit l'activité sportive, on en apprend plus sur cet auteur qui dans mon esprit est revêtu d'un voile de mystères. Murakami donne de lui dans ce livre puisqu'il en est le principal objet. Son style épuré qui va a l'essentiel, nous donne des informations sur sa personne sans que cela ne lui monte à la tête. Au contraire, on y découvre un homme qui malgré sa célébrité reste assez timide, humble, tout simplement humain.

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Littérature
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 22:31

Saison 4 - épisode 4 "Aithusa"

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/97/2/merlin-saison-2-4809972bodzl_1731.jpg?v=4

 

Critique  Première déception de cette quatrième saison! Pourquoi? Et bien à cause des grands absents de cet épisode, soit Guenièvre, Morgane et l'oncle. Ce dernier apparaît mais son rôle n'a aucun intérêt. Le fait qu'Arthur soit maintenant roi de Camelot passe à l'as. On dirait même qu'il mène une énième quête pour le compte de son père comme dans les saisons précédentes.

                L'intrigue de cet épisode est centrée sur la recherche d'un oeuf de dragon. Celle-ci est possible grâce à Julius Borden, un ancien pupille de Gaïus, qui reconstitue le Triskellion, un symbole qui va lui permettre de connaître l'emplacement de la tombe d'Askhanar, sorcier qui y a caché l'oeuf de dragon depuis 400 ans. Merlin ne peut rester impassible et voir l'oeuf de dragon détruit ou se faire exploiter. D'autant plus que cet oeuf est le dernier existant et qu'il permettrait ainsi de sauver l'espèce. S'ajoute à cela le fait que Merlin est le dernier Dragonnier et c'est parti pour la mission "sauvons l'oeuf de dragon!". Merlin part  donc avec Arthur et les chevaliers à sa recherche. Cette quête est aussi l'occasion de revoir le peuples des Druides qui l'aident à accéder à la tombe. Comme on s'y attendait Merlin réussit à récupérer le précieux objet. Il se rend ensuite dans une prairie pour rencontrer son dragon et on assiste à la naissance d'un bébé dragon. Et on est tout heureux d'apprendre que c'est un dragon blanc, signe d'un bon présage!

 

Conclusion  Youpi la race des dragons va certainement survivre! Hourra! Et alors? Et Morgane dans tout ça? Merlin a maintenant deux dragons sous ses ordres, ça nous fait une belle jambe tiens. J'ai l'impression qu'on se retrouve dans l'un des premiers épisodes de la série où il ne se passait pas grand chose puisque les projets de vengeances de Morgane n'existaient pas encore. Je vais gentiment appeler cet épisode un "épisode intermédiaire", parce que franchement il n'en ressort rien. J'espère que le prochain épisode sera plus captivant et remontra largement la moyenne de celui-ci. Si je ne devais choisir qu'un mot je dirais : déception.

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Séries Anglaises
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 21:46

http://www.nautiljon.com/images/drama/5/7/6/joker_yurusarezaru_sosakan_675.jpg

 

 

Statut du drama : terminé

Année de production : 2010

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Nombre d'épisodes : 10 (+SP)

Genres : policier, psychologie

 

Histoire Date Kazuyoshi est un détective de la Première Division d'Investigation de la Préfecture de Kanagawa, il est connu sous le nom de bouddha car il a une personnalité douce et qu'il met toute son énergie à résoudre chaque enquête. Cependant ce n'est qu'une apparence sous laquelle on le voit en journée, effectivement la nuit il se transforme en un justicier cruel où il punit les criminels à sa façon.

 

Mon avis  Voilà un drama que j'ai dévoré en 2 jours, soit d'hier à aujourd'hui. C'est affreux, quand je me lançe dans un quelque chose je ne peux plus m'arrêter et il faut absolument que je regarde tout. C'est vraiment un vilain défaut, surtout quand j'ai pleins de choses beaucoup plus importantes à faire (du genre lire Charles de Gaulle pour le lycée). A chaque fois je me fais avoir! Autant j'ai du mal à trouver quelque chose d'intéressant, autant quand j'en trouve un je le dévore.

                  Ce qui m'a attiré dans ce drama? Après le premier épisode je n'aurais pas su répondre à cette question mais après en avoir visionner plusieurs oui. J'ai continué à regarder ce drama parce qu'il sait nous tenir en suspense. Date-san est un personnage très intéressant. Chef d'une division de police, il laisse ses collègues le bousculer gentiment, il ne s'énerve jamais, a un caractère calme et avenant. Forcément avec ce tableau plus que positif on en vient à se demander ce qui le pousse à faire sa propre justice. Il y a aussi l'arrivée d'une nouvelle recrue dans la division, Miyashiro Asuka. Elle entre dans la police motivée par le désir de retrouver l'assassin de son frère qui appartenait justement à cette division.

                 Ce drama est prétexte à une réflexion sur ce que signifie la justice et les pouvoirs limités de la police. Certains meurtriers sont relâchés parce qu'il n'existe pas de preuves tangibles de leurs méfaits. Pourtant il ne fait parfois aucun doute qu'ils sont coupables. C'est ainsi qu'ils sont relâchés dans la nature et qu'ils peuvent continuer tranquillement leurs crimes. Dans ce cas, la police se retrouve inutile et les proches de la victime gardent un sentiment d'injustice en eux. Dans ce drama, Date-san ainsi que deux autres complices décident donc de rendre leur propre justice en condamnant les meurtriers qui ont été remis en libertés. Bien sûr ce n'est pas aussi simple que ça. Chaque personne de ce trio a un lourd passé qui les a amené à faire ses actions, un passé tâché de sang. D'un certain point de vue ce drama montre les mauvais côtés de la police : des meurtriers innocentés, la corruption, des policiers qui rendent leur propre justice, ...

 

Conclusion  C'est un drama avec un axe psychologique car il nous fait réfléchir sur des sujets comme qu'est-ce que la justice? qu'elle est la limite à ne pas franchir? Il y quelques pointes d'humour grâce au caractère très sprécial de Date-san mais il ne faut pas s'attendre à rire à chaque seconde car l'ambiance est plutôt noire. Cest néanmoins un drama très original qui sait nous entraîné avec lui, le rythme s'accélère d'ailleurs dans les derniers épisodes. C'est un drama que je n'aurais pas pensé regarder, comme quoi des fois il faut se jeter à l'eau et essayer de nouvelles choses!

 

Note : 7.5/10

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Dramas
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 13:58

Saison 1 - épisode 6 "Wake"

 

http://www.somoscriativos.com/wp-content/uploads/2011/05/The-Secret-Circle.png

 

Critique Comment parer à la mort de Nick, l'un des membres du Cercle? Rien de plus simple. Il suffit de lui dégoter un grand-frère et le tour est jouer! C'est ainsi que Jake fait son entrée ou plutôt son retour car il a quitté la ville quelques années plus tôt. Jake est un peu le "vilain petit canard". Il est brouillé avec la quasi totalité de la ville, et plus particulièrement avec Adam, ayant volé dans la caisse du bar de son père. On apprend aussi qu'il a eu une relation avec Faye. Jake prend donc la place de Nick en s'installant dans sa maison, soit juste en face de celle de Cassie.

               Finalement c'est presque comme si Nick n'avait jamais existé. Une veillée en sa mémoire est organisée. Le grand rôle que Melissa a pu avoir dans l'épisode précédent est de nouveau réduit. Ébranlée par la mort de son petit-ami, elle tente de remonter la pente.

               Une nouvelle menace plane sur le Cercle, un croissant de lune s'enflamme devant leur repère, sorte de déclaration de guerre a leur encontre. Et la, qui va-t-on accuser? le dernier arrivé, Jake bien sur! Notre chère Cassie prend sa défense et la Adam n'en peut plus, son poing part tout seul. Jake n'est tout de même pas innocent dans cette affaire puisqu'il est de mèche avec Simone, la chasseuse de sorcières à l'origine du croissant de lune enflammé. Il est revenu pour mener a bien sa vengeance a cause de la mort de sa famille. Pour se faire, il doit donc infiltrer le Cercle et pourquoi pas en tuer quelques uns. Oui mais voilà, notre irrésistible Cassie a taper dans l'oeil de monsieur...

                Et pour clouer le spectacle : la rupture entre Diana et Adam! Diana, dont la jalousie ne cesse de monter, a une charmante conversation avec le père d'Adam qui lui dit que de toute manière elle sera malheureuse alors plus tôt elle quittera Adam mieux ce sera. Et oui, les Blake et les Conant sont destinés à finir ensemble. Diana decide de mettre un terme a sa relation avec Adam. Et chez qui va-t-elle se réfugier? Attendez je retiens un fou rire. Chez Cassie, dans le mille! Tout a fait logique quoi.

 

Conclusion le Cercle est vulnérable avec la mort de l'un de de ces membres, il faudrait donc que Jake se joigne à eux pour qu'il soit complet. Ce même Jake qui a le projet secret de les anéantir. Le Cercle est en train de se diviser : Melissa est ébranlée, les relations entre Diana, Adam et Cassie se compliquent, Faye pense a son ancienne relation avec Jake et Jake fait son apparition. Je me demande ce que tout ce beau monde nous prépare!

 

Petit zoom sur Nick Je ne sais pas pour vous mais je n'ai pas senti grand chose à la mort de Nick. Dès le départ il était en retrait par rapport aux autres personnages. On cible rapidement son caractère un peu je-m'en-foutiste que l'on met sur le compte de la mort de ses parents. A part le fait qu'il aie une relation avec Melissa, une autre membre du groupe, je ne trouve pas qu'il avait une grande importance dans la série. Il ne s'impliquait pas non plus dans le Cercle. Au final je me demande a quoi il a servit si ce n'est pour combler la place du 6ème membre.

 

http://chevronone.com/wp-content/uploads/2011/09/NickPoster.png

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Séries Américaines
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 14:57

Saison 1 - épisode 5 "Slither"

 

http://www.somoscriativos.com/wp-content/uploads/2011/05/The-Secret-Circle.png

 

 

Petite parenthèse  Décidément il faut que je m'organise mieux! Cela fait déjà plusieurs fois que je publie une critique de Secret Circle le jour même de la diffusion de l'épisode suivant, c'est pas très intelligent. Promis, à partir de maintenant je vais faire des efforts ;)

 

Critique  Et bien voilà un épisode bien rempli! Déjà on voit la réapparition de personnages qui jusqu'à maintenant avaient été mis de côté.

 

                 Pour les personnages secondaires il s'agit de Jane Blake, la grand-mère de Cassie. Cela faisait plusieurs épisodes qu'on ne la voyait plus. Ok, c'est un personnage secondaire et dans cette logique elle a un rôle moins important cependant il me semble qu'on ne peut pas négliger ce personnage. Après tout, Jane reste le seul lien palpable qui relie Cassie et sa défunte mère. Sans elle nous ignorerions beaucoup de choses de la mère de Cassie, étant donné que son apparition dans la série se résume à 5 minutes après lesquelles elle meurt. Et puis Jane fait aussi partir d'une des anciennes générations du Cercle.

Dawn Chamberlain et Charles Meade ont, eux aussi, une place importante dans cet épisode. Il semble qu'ils aient attendu 1 an cette nuit de "la lune de sang". Suite à l'incident dans lequel certains membres du précédent Cercle ont péris quelques années plutôt, les survivants ont été privés de leurs pouvoirs. Le seul moyen de les récupérer c'est de retrouver tous les cristaux qui contiennent le pouvoir des membres. Ces cristaux ont été disséminés un peu partout et ils pensent que cette nuit est propice pour découvrir leur localisation.

 

                 Du côté des personnages principaux, importance est donnée  Mélissa puis à Nick. On assiste au jeu du "qui sera le prochain possédé". A la fin de l'épisode précédent on voit Mélissa se faire posséder par le démon qui avait pris Heather comme hôte avant elle. Elle se met donc à agir bizarrement  et explique à Nick qu'elle sait où sa famille à caché le grimoire : il est enterré dans la forêt. Mais le sac -qui contient en fait les petits compagnons du démon qui possède Mélissa- retrouvé est ensorcelé. Elle fait donc appelle à Fray et Cassie pour briser le sort. Mais ça tourne mal, Cassie s'empresse donc d'aller trouver sa grand-mère pour qu'elle les aide. A savoir que Diana était contre le fait que Cassie révèle tout à sa grand-mère ne sachant pas si elle était digne de confiance.

C'est ensuite autour de Nick de se faire posséder. Et la suite des évènements est des plus inattendue... Nick finit noyé par Charles Meade (qui ressent quand un peu de culpabilité parce qu'il a tué "a child") qui est de mèche avec Dawn... ??? Si, si je vous assure!

Mais dans cette ambiance plutôt sombre apparaît une petite touche lumineuse grâce à la scène où Diana et Adam se plient à des petits jeux amoureux à coup de crème chantilly...

 

Conclusion  Enfin un épisode où il se passe quelque chose avec rebondissements à la clef. Je serais même tenter de dire que cet épisode est pour le moment le meilleur de la saison! L'un des membres du Cercle meurt. Je me demande comment va se dérouler la suite de l'intrigue (peut-être qu'en fait il va ressuscité, qui sait). J'espère juste que Mélissa ne va pas s'isoler du Cercle sous prétexte que Nick est mort à cause de lui. A suivre ...

 

Petit plus  Ca me fait vraiment bizarre de voir Gale Harold, soit ici Charles Meade, dans le rôle d'un père de famille. Pour moi il reste le tombeur de la série homosexuelle Queer as folk. Alors entre passer de gay à père de famille y a quand même un gros pas! Quoique que même ici il a le même genre de caractère cachottier et un peu sadique :)

 

http://a6.img.v4.skyrock.com/a67/qaf-liberty/pics/184456620_small.jpg

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Séries Américaines
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 15:38

Saison 4 - épisode 3 "The Wicked Day"

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/97/2/merlin-saison-2-4809972bodzl_1731.jpg?v=4

 

 

Critique  Et bien voilà un épisode riche en émotions et en rebondissements! Depuis le temps qu'on l'attendait cet évènement voilà qu'il est enfin arrivé. C'est très méchant pour Uther ce que je dis là, mais bon c'est quand même la vérité. Arthur est couronné Roi de Camelot! Longue vie au Roi! Enfin vous vous doutez bien qu'un évènement pareil n'arrive pas tout seul.

                Le début de cet épisode est concentré sur l'anniversaire d'Arthur (d'ailleurs on ne sait pas quel âge il a mais passons). Une grande fête est organisée à laquelle est invitée des jongleurs et autres bouffons pour amuser la royauté. Mais certains de ces bouffons ne viennent pas sans une idée derrière la tête qui est pour changer est la mort du Prince. Le Prince se retrouve dans une position des plus drôle en servant de cobay à un lanceur de couteaux qui doit viser la pomme qu'il a dans la bouche, pomme qu'il mangera après sans se douter qu'elle contient un sédatif (tiens un remake du conte de Blanche neige et les 7 nains?!).

                Cette fête en l'honneur d'Arthur est aussi l'occasion de voir Uther reprendre vie (plutôt paradoxal avec ce qui va suivre) car il veut absolument participer aux festivités. Par la suite il voudra sauver son fils, à moitié endormi par le sédatif, en train de se faire tuer par un des fantassins. Mais il semble qu'Uther n'était pas au meilleur de sa forme car il réussit en effet à tuer le fantassin mais dans le combat il est blessé mortellement. Arthur est dévasté et va jusqu'à demander l'aide de la magie pour le sauver.

              C'est là où entre en scène Merlin, qui utilise le sort de vieillisement pour se faire passer pour un vieux sorcier capable de sauver le Roi. Ah vraiment il ne cessera jamais de nous faire rire ce Merlin! Mais ce qu'il ignore c'est que Morgane est au courant qu'Arthur va tenter d'utiliser la magie pour guérir son père grâce à leur oncle qui n'a d'yeux que pour elle. Elle va ainsi totalement contre-carré les plans de Merlin. En lançant un sort de guérison sur Uther le sort s'inverse et empire à tel point que cela entraîne la mort instantanée d'Uther. Et là on se dit à enfin! Ok, d'accord c'est vraiment pas sympa mais bon on l'attendait depuis déjà pas mal de temps (en tout cas moi). Merlin qui croyait avoir enfin l'opportunité de faire changer d'avis Uther sur la magie en le guérissant et avec lui Arthur, c'est le contraire qui se produit: Arthur tient maintenant la magie pour mauvaise. Franchement je me demande comment il va réussir à le faire revenir sur son idée de la magie.

 

Conclusion  On assiste à la première réussite de Morgane qui utilise la situation à son profit en précipitant la mort d'Uther. Le deuxième évènement marquant de cet épisode est donc le couronnement d'Arthur qui prend le pouvoir. Merlin, lui, a encore du pain sur la planche pour convaincre Arthur que la magie est une bonne chose car celui-ci la croit maléfique. Pauvre Merlin maintenant c'est véritablement un retour à la case départ!

 

Interrogation de Plume  Et l'épée d'Escalibur dans tout ça? Il me semblait que dans l'histoire initiale Arthur devenait Roi après avoir réussit à sortir l'épée du rocher. Peut-être que c'est moi qui me trompe. En tout cas je me demande à quel fin ils vont l'utiliser.

 

http://mauditechouette.unblog.fr/files/2010/07/excalibur.jpg

 

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Séries Anglaises
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 13:00

http://www.invicte.com/imagecache/load/books/9782264044747_z.png

 

 

 

Résumé  Conteur hors pair, Haruki Murakami explore dans ces 23 nouvelles délicatement ciselées, une multitude de mondes oscillant perpétuellement entre le réel et le rêve. Parmi ces vies suspendues, de troublants portraits: un homme d'affaires hanté par son premier amour, un couple adultérien réfugié sur une île grecque, un homme obsédé par les spaghettis, ou encore un gardien de nuit poursuivi par son reflet, ... Qu'ils guettent un présage ou un miroir, la mort ou un kangourou, tous sont empreints d'une mélancolie poétique qui nous fascine et résonne en chacun de nous.

 

Mon avis  Et oui, vous ne rêvez pas, encore du Haruki Murakami! Quand y en a plus, y en a encore, comme on dit. Je commence à perdre le compte du nombre de livres de cet auteur que j'ai dans ma bibliothèque... Enfin, quand on aime, on ne compte pas. Décidément je suis d'humeur bavarde et philosophe aujourd'hui, il y a des jours comme ça.

                  Bon, venons-en aux choses sérieuses et parlons donc de ce livre ici présent. A première vue j'avoue que ce livre ne m'a pas emballé, et ce pour plusieurs raisons. Premièrement la 1ère de couverture. Le titre interpèle mais n'est  pas du tout évocateur. Saules aveugles, femmes endormies? A quoi voulez-vous penser avec un titre pareil? J'ai eu beau réfléchir un certain temps je n'ai pas réussit à perçer le sens de ces mots. Ce titre n'est pas un titre qui recouvre l'ensemble des 23 nouvelles mais seulement la première, ce qui ne nous aide pas plus à imaginer le contenu des suivantes. Il y a aussi l'illustration de la couverture qui ne m'a pas "appellée" plus que ça. Une femme vêtue d'une robe blanche, recroquevillée, avec des orchidées déposées sur son dos. Je ne sais pas vous mais moi ça ne m'évoque rien du tout. Et puis pour continuer la liste de ce qui ne m'attirait pas dans ce livre, c'est tout simplement le support d'écriture qui est celui de la nouvelle. C'est tout à fait personnel, mais je n'aime pas ce genre. Pas au point de le détester, c'est juste que je l'évite. Je trouve que ce genre amène plus de questions que de réponses. Style assez court et bref, avec diverses chutes. J'ai souvent l'impression arrivée à la fin de l'une d'elles d'être frustrée. La nouvelle s'arrête là où j'aimerais qu'elle continue de plus belle.

                  Autant d'éléments qui semblent montrer que ce livre ne m'a pas plut. Mais je n'ai parlé là que de son apparence extérieure et non de son contenu. Bien que son apparence ne m'ai donc pas séduite, je l'ai lu car son auteur n'est autre qu'Haruki Murakami. Et puis il faut aussi savoir s'ouvrir aux choses dont ont a pas forcément l'habitude, pour moi les nouvelles.

                 Ce qu'il y a de bien avec les recueils de nouvelles, comme de poèmes d'ailleurs, c'est qu'on peut en lire une, faire une pause, en lire une autre, ... Quoiqu'en fait je l'ai presque lu d'un trait. Nous retrouvons donc encore une fois l'univers propre à Haruki Murakami dans lequel la frontière entre réel et irréel est toujours très mince, et se brise parfois complètement.

                Je ne vais pas vous dire ce que j'ai pensé de chacune des nouvelles, ce serait trop long, et s'il vous arrive de le lire vous sauriez déjà ce qu'elles contiendraient et dans ce cas-là autant ne pas l'acheter. Je ne vous dirais que quelques remarques. Deux des 23 nouvelles ont un rapport direct avec deux de ses romans. La nouvelle "les chats mangeurs de chair humaine" apparaît dans son roman Les amants de Spoutnik (voir Les Amants du Spoutnik - Haruki Murakami ) dans un article de journal que liront les personnages du roman. "La luciole" est elle une partie intégrante du roman La ballade de l'impossible. La nouvelle "hasard, hasard" a elle pour narrateur Murakami lui-même qui nous parle d'expérience qu'il a eut.

 

Conslusion  Les nouvelles sont vraiment diverses et variées. Il y en a pour tous les goûts. Certaines sont plus aboutient que d'autres, certaines plus réalistes, d'autres encore totalement déjantées. Elles constituent toutes les retrouvailles avec le style si particulier d'Haruki Murakami.

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Littérature
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 14:48

http://blog.matoo.net/wp-content/uploads/2010/12/le_passage_de_la_nuit.jpg

 

 

Résumé  Dans un bar, Mari est plongée dans un livre. Elle boit du thé, fume cigarette sur cigarette. Surgit alors un musicien qui la reconnaît. Au même moment, dans une chambre, Eri, la soeur de Mari, dort à poings fermés, sans savoir que quelqu'un l'observe.

                  Autour des deux soeurs vont défiler des personnages insolites: une prostituée blessée, une gérante d'hôtel vengeresse, un infromaticien désabusé, une femme de chambre en fuite.

                  Des évènements bizarres vont survenir: une télévision qui se met brusquement en marche, un miroir qui garde les reflets ...

                  A mesure que l'intrigue progresse, le mystère se fait plus dense, suggérant l'existence d'un ordre des choses puissant et caché. Le temps d'une nuit, Haruki Murakami nous entraîne dans un Tokyo sombre, hypnotique, aux prémices d'un drame.

 

Mon avis Ce livre se démarque des autres livres d'Haruki Murakami. Il est étonnant de constater qu'au final le sujet central de ce roman est le sommeil et à travers lui le temps. Chaque personnage entretient un rapport différent avec le sommeil. Mari n'arrive pas à dormir et tente de s'occuper l'esprit en lisant un livre dans un café, sa soeur Eri dort ,elle, bien plus qu'elle ne le devrait. J'en suis venue à la conclusion que si Mari n'arrivait pas à dormir c'était à cause de sa soeur, qui elle, dormait trop. Si Mari avait réussit à dormir cette nuit-là, ce livre n'aurait peut-être pas vu le jour! Le temps a lui aussi un rôle primordial. On peut d'ailleurs voir le sommeil comme une des déclinaisons du temps. La temporalité de ce roman est inhabituelle. Ce livre d'une centaine de pages ne se déroule en fait que sur un seul et même jour, c'est dire qu'il s'en passent des choses en 24h!

                 Le style d'écriture est lui aussi original. C'est là qu'arrive la minute Plume-est-en-terminale-littéraire! Le point de vue adopté est omniscient, ce qui n'est pas exceptionnel en soi. Ce qui l'est en revanche c'est que ce point de vue est traduit par l'utilisation du "nous". Après tout pourquoi pas. Mais voilà, il y a alternance entre le "nous" et des passages où nous avons accès aux pensées des personnages écrient au "je" qui se mélangent. Il faut souvent un petit temps d'adaptation pour saisir qui est en train de parler.

                Du côté des personnages principaux, les soeurs Mari et Eri sout comme le jour et la nuit. On retrouve le stéréotype des deux soeurs que tout semble séparer. On connaît le caractère d'Eri et sa vie grâce à Mari et non aux passages consacrés à Eri seule qui ne nous apprennent presque rien d'elle. Mari, jeune femme studieuse, pas confiante en elle, renfermée envie sa soeur qui elle est tout ce qu'elle n'est pas. Mais à la fin du livre ce schéma s'inverse: en réalité c'est Eri qui envie Mari.

              Cette nuit sera révélatrice pour Mari. Tous les évènements qui s'enchaînent n'ont qu'un but: le rapprochement de Mari et de sa soeur. Elle lui permettra aussi de prendre conscience qu'elle est aimée.

 

Conclusion  A chaque nouveau roman D'Haruki Murakami son lot de découvertes. Voilà encore un petit bijou de cet auteur. On retrouve des thèmes récurrents comme l'onirisme, sa marque de fabrique, un fond philosophique, mais ceux-ci sont inlassablement revisités, réutilisés pour créer un livre à part entière et on en redemande encore!!

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Littérature
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 21:25

Saison 1 - épisode 4 "Heather"

 

http://www.somoscriativos.com/wp-content/uploads/2011/05/The-Secret-Circle.png

 

 

Critique  Les membres du Cercle, et plus particulièrement Cassie, sont lançés sur une nouvelle piste qui pourrait leur permettre de comprendre l'incident dans lequel leurs parents étaient impliqués. Cette piste prend la forme d'une personne, Heather Barnes, dont on a appris l'existence de la bouche de Zac Larson dans l'épisode précédent. En la rencontrant Cassie et Adam découvrent une femme semblable à une statue qui n'a pas fait un seul mouvement depuis 16 ans. Et là, oh miracle, lorsque Cassie lui parle elle se réveille telle une furie et retombe dans son immobilisme quelques secondes après. Cette rencontre pour le moins singulière amenera Cassie à se poser des questions sur sa mère. On retrouve le "ma mère ne ferait jamais ça!" familier dans ce genre de situation.

                Diana vient ajouter son petit grain de sel en interdisant à Cassie d'utiliser un sort pour tenter de sortir Heather de l'état dans lequel elle se trouve, "it's too risky!". Son côté cheftaine-c'est-moi-qui-décide commence sérieusement à devenir lourd et on en est qu'au quatrième épisode, espérons que ça n'empire pas par la suite.

               L'esprit de contradiction et le côté bon samaritain de Cassie la décideront à aller contre la volonté de Diana. C'est là où Fray entre en scène et lui propose son aide. Un instant on aurait presque cru qu'elle voulait faire amie/amie avec Cassie. Mais bien sûr ce n'est pas le genre de Fray. Elle la lui propose si Cassie lui permet de lire le carnet de sorts que sa mère lui à laissé. Finalement elles forment une bonne équipe!

               Melissa et Nick sont eux mis de côté et relegués à un rôle secondaire. L'intrigue principale se déroule sans eux, tout occupés qu'ils sont avec leur querelle de couple.

 

Conclusion  Une nouvelle piste et de nouvelles interrogations. 4 épisodes et on retrouve presque toujours le même schéma: une piste et la disparition de cette piste qui laisse derrière elle plus de questions que de réponses. Néanmoins la note de fin de cet épisode présage une intrigue très intéressante et donnera peut-être enfin un rôle digne de ce nom à Melissa et à travers elle à Nick.

 

Interrogation personnelle  Non mais sérieusement c'est quoi le délire avec le cadenas? C'est donc ça qui symbolise les capacités d'une sorcière? Ouvrir les cadenas? Pour braquer une banque je veux bien mais pour un cadenas de lycée ça me semble exagéré!

 

http://t1.ftcdn.net/jpg/00/16/59/48/110_F_16594859_Lhak9DK3tKfLvnXQJrllWzSOCfMxiGmt.jpg

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Séries Américaines
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de le-monde-de-litemuci
  • Le blog de le-monde-de-litemuci
  • : Un monde de partage sur la culture littéraire, musicale, cinématographique et télévisuelle =))
  • Contact

 

"Winter is coming"

Game of Thrones - Devise de la maison Stark


 

                                  

Articles à venir

 

  •   Néfertiti : l'ombre du soleil - Christian Jacq (littérature)
  •  Rattrapage : Once Upon a Time - Saison 2 (séries américaines)
  •  Malavita (cinéma)
  •  Welcome to the Family S01E01 (séries américaines)
  • Vengeance en Prada : le retour du diable (littérature)

 

 

 

Archives

Pages

Catégories