Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 19:58

http://rzlk.gheberg.eu/images/Manga/2d1d4e715788a79f63072251cfea0d33_.jpg

 

Statut de l'anime : terminé

Année de production : 2011

Studio de production : BONES

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Nombres d'épisodes : 11/11

Genres : policier, mystère, surnaturel

 

Histoire  Yûki Shinjurou et son partenaire Inga forment un célèbre duo de détectives. Surnomé Le Dernier Grand Détective, Yuki utilise ses talents d'analyse pour résoudre avec l'aide de son associé les crimes les plus mystérieux. Aucune énigme ne leur résiste. Tout du moins, c'est ce que les deux enquêteurs voudraient que tout le monde pense, mais le plus souvent, rien ne se passe comme ils l'avaient prévu...

 

Mon avis  Je suis finalement un peu déçue après avoir terminé de regarder cet anime. J'avais, après le visionnage du premier épisode, ( voir Les animes que Plume tente (1/3) ) bon espoir dans cet anime dont je trouvais le personnage d'Inga très intéressant. Mais c'est justement l'un des problèmes de cet anime. Il me semble logique que nous attendons de cet anime qu'il nous explique plus amplement la nature de la relation qui lie Shinjurou à Inga, leur première rencontre et la création de ce duo mystérieux. Mais non, pas du tout. En parallèle de l'anime, le studio BONES a crée un film appelé Un-Go : épisode 0 de 45 minutes qui a pour objet la fameuse rencontre des deux personnages. En soi c'est une bonne idée, mais alors quel est le but de l'anime?

                   Durant 11 épisodes on suit donc nos deux héros résoudre des enquêtes. Durant celle-ci le jeune Inga se transforme en une femme sulfureuse et use de son pouvoir pour révèler la vérité. C'est là qu'intervient le Président Kaishou, qui déforme la vérité pour la rendre plus accessible aux médias. Il y a aussi la fille de Kaishou qui vient se mêler de l'histoire. Mais franchement toutes ses enquêtes ne nous apprennent pas grand chose. Les quelques 5 derniers épisodes sont d'ailleurs assez tirés par les cheveux avec une histoire de déesse capable de créer des illusions en remaniant la réalité.

 

Conclusion  Cet anime est donc synonyme de déception pour moi. Si l'histoire d'Inga et de Shinjurou vous intéresse et bien allez voir le film qui en est le sujet, sinon l'anime en lui-même ne vous apprendra pas grand chose. Je trouvais pourtant qu'il avait un bon potentiel avec un chara-design sympa et une atmosphère surnaturelle, mais l'intrigue est une part des plus importantes pour un anime et dans le cas de celui-ci je trouve qu'elle n'en est qu'une pâle ébauche.

 

Note : 5/10

 

Plumemagique

 

 

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Animes
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 13:49

http://img.over-blog.com/499x265/1/01/56/49/A4/Ohmygirl-copie-1.jpg

 

 

Statut du drama : terminé

Pays d'origine : Japon

Année de production : 2008

Chaîne de diffusion : NTV

Nombres d'épisodes : 9/9

Genres : comédie, romance, famille

Acteurs principaux :Yoshida Riko (Sakurai Ann), Hayami Mokomichi (Yamashita Kotaro), Kato Rosa (Fuji Mineko),  Tomosaka Rie (Yasuno Makiko)

 

Histoire  Yamashita Kotaro était un journaliste à mi-temps qui vivait une vie paisible, prétendant être écrivain de romans cellulaires, jusqu'à ce que deux femmes surgissent dans sa vie. Une est sa nièce, petite actrice de 6 ans et l'autre, sa manager. Comme il est forcé de vivre sous le même toit que le petit prodige, leurs différences se manifestent rapidement et se transforment en disputes ... 

 

Mon avis C'est le premier drama que je regarde où l'un des acteurs principaux est une petite fille d'environ 6 ans. Forcément avec un personnage comme ça on se doute un peu du contenu du drama. On met rarement en scène une petite fille pour qu'elle reste bien sagement dans son coin sans rien dire.Quant au contenu du drama, je pense que ceux qui l'on vu on pensé comme moi, disons que c'est mignon. Le fait qu'un homme de 40 ans, un peu dans la lune, qui rêve de devenir écrivain mais qui pour le moment s'en tient à son travail de journaliste médiocre et qui se retrouve soudain à gérer une situation invraisemblable : garder sa nièce, petite starlette pourrie gâtée, éveille l'attention. On se demande comment il va réagir en étant confronter à cette situation, bien que l'on se doute un peu de la finalité des choses.

                 Toujours est-il que la jeune Yoshida Riko joue son rôle à merveille. Dans les premiers épisodes elle endosse surtout le rôle de la petite fille au caractère bien trempé pour son jeune âge. En plus d'être gâtée et d'avoir un goût prononcé pour le luxe, elle a des habitudes assez maniaques. Mademoiselle à besoin de son lit pour dormir, les tranches de pains doivent faire un certain nombre de millimètres, il faut que l'air soit à telle température, ... Kotaro perd tout d'abord un peu pied face à cette mini calamité ambulante. D'autant plus qu'il n'a pas eu le choix, elle s'est présentée un jour à sa porte suite à la décision de sa mère, actrice elle aussi, partie tenter sa chance à Hollywood.

                   Dans un premier temps, le drama se centre sur la charge qu'a Kotaro de garder la jeune Ann. Il y aussi un autre aspect qui prédomine dans ce drama, celui du monde du showbiz. Ann étant une actrice elle doit faire attention à son image, répondre ce que les journalistes souhaitent entendre,... Elle a toujours sa manager, Mineko, à ses côtés pour l'appuyer. Des scandales vont peu à peu éclater sur l'identité de ses parents. Elle y fera face grâce à l'aide précieuse de Kotaro qui finira par se prendre d'affection pour elle.

 

Conclusion  La morale de ce drama est assez simple à dégager. Elle s'axe sur la jeune Ann qui, sous ses airs de mini diva et d'actrice en devenir, n'est finalement qu'une petite fille comme les autres. Elle aspire aux mêmes choses que les autres enfants de son âge: s'amuser, se faire des amis, être aux côtés de sa famille.

                        C'est un drama kawai, avec une belle petite morale et des acteurs qui rentrent parfaitement dans la peau de leurs personnages, ce qui rend ce drama plutôt réussit sans pour autant être inoubliable.

 

 

Note : 6,5/10


 

http://www.yonasu.com/wp-content/uploads/ohmygirl_chart.jpg

 

Petit plus  Le jeune Kato Seishiro, que j'ai découvert pour la première fois grâce à  Yamato Nadeshiko Shichi Henge (ヤマトナデシコ七変化 fait quelques apparitions. Il est toujours autant à croquer ce gamin XD

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Dramas
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 15:21

http://pmcdn.priceminister.com/photo/Sabouret-Jean-Francois-Japon-Peuple-Et-Civilisation-Livre-894763241_ML.jpg

 

 

Résumé  Héritier d'une civilisation multimillénaire, le Japon a connu de profondes transformations successives depuis Meiji. Si les années 1990 ont vu s'y ralentir la croissance, l'empire du Soleil-Levant ne s'en situe pas moins, depuis vingt ans, au deuxième rang mondial sur le plan économique. On s'est beaucoup interrogé, à partir des années 1980, sur les racines du " modèle japonais ". À cette occasion, beaucoup d'interprétations naïves témoignaient d'un mélange de fascination et de rejet, renouant avec une tradition de " japonaiseries " très prégnante dans les imaginaires occidentaux.

                Loin de tout " folklorisme ", cet ouvrage collectif offre au lecteur une grille de compréhension du Japon à travers ses traits civilisationnels et culturels fondamentaux, essentiels pour saisir le pays au présent et sa manière de relever les défis qui lui sont posés. La population, la civilisation, l'histoire, les religions, la littérature et les arts font ainsi l'objet d'une cinquantaine d'articles rédigés par des spécialistes japonais et français: Pierre Souyri, Augustin Berque, Bernard Frank, Laurence Caillet, Michel Cartier, Philippe Pons, Jean-Pierre Berthon, Jean-Jacques Origas, René Sieffert, Ogino Fumitaka, René de Ceccaty, Francine Hérail, etc.

                Ce parcours à travers l'Archipel emprunte les voies de la géographie, de l'histoire, de la démographie, de la sociologie, de l'ethnologie et de l'anthropologie. Rédigé sous une forme très accessible, ce recueil s'adresse à un large public. Les textes qui composent ce livre sont pour partie inédits.

 

Mon avis  Après mettre mise à la littérature japonaise ( Haruki Murakami , Confession d'un masque - Yukio Mishima , Tanazaki Junichirô) je me suis intéressée aux livres plus techniques sur le Japon en lui-même. C'est dans l'optique d'en apprendre davantage sur ce pays, ses spécificités et son histoire que j'ai acheté ce livre. Il est dit dans la couverture qu'il est accessible à tout le monde mais même si le style est en général relativement fluide et compréhensible, certaines notions me sont restées assez obscures.

 

                   Certains sujets sont plus exploités que d'autres, notamment toute la partie civilisation et religion. La religion au Japon reste souvent obscure avec les différentes branches qui la constitue et c'est ici mieux expliqué. La partie historique est elle aussi très bien développée avec en début de chapitre une chronologie de plusieurs pages. Les différentes ères (c'est pas encore demain que je les connaîtraient toutes par cœur ...) sont ensuite détaillées séparément puis c'est au tour des périodes importantes qui constituent les ères. Les différentes sous-parties des chapitres sont courtes et vont à l'essentiel. Chacun des chapitres est écrit par un auteur différent, spécialiste du sujet qu'il présente. On retrouve par exemple le chapitre la mégalopole japonaise écrit par Philippe Pelletier, grand spécialiste français du Japon.

 

Conclusion Ce livre permet d'apprendre ou d'approfondir des thématique propres au Japon : sa  géographie, sa religion, son histoire et les arts qui lui sont propre. Comme le résumé l'annonce il est accessible à un grand public même si quelques mots techniques restent assez obscurs. Il permet de s'approcher un peu plus du Japon et de le comprendre mais il me semble que certains aspects mériteraient d'être plus détaillés. C'est un livre qu'il est donc bon d'avoir lu mais je maintiens qu'il faut lire d'autres livres pour le complèter!

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Littérature
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 12:21

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSWu1AdZDn5RmanMd0rukvn46Fp4Tu7d2-wy7l3bmOvlbKKa1hUfR0Pc4l99A

 

Statut de l'anime : terminé

Année de production : 2008

Studio de production : Studio Deen

Nombres d'épisodes : saison 1 : 12/12 - saison 2 : 12/12

Genres : yaoi, comédie, romance

 

Histoire  Junjou Romantica présente 3 histoires parallèles, centrées sur trois couples différents. Elles sont différenciées par leur nom: Junjou Romantica, Junjou Egoist, Junjou Terrorist. Ces trois histoires sont plus ou moins liées, certains personnages se connaissant d’une histoire à l’autre.

Junjou Romantica :
Les résultats scolaires de Misaki laissent à désirer, dur de rentrer dans l’Université renommée qu’il vise ! C’est pourquoi son frère l’envoie chez son ami le célèbre écrivain Usami Akihiko afin qu’il lui serve de tuteur. Misaki découvre alors qu’Usami aime son frère depuis des années en secret et écrit, en plus de ses best-sellers primés, des romans BL sulfureux dont les personnages principaux ne sont autres qu’Usami lui-même et le frère de Misaki. D’abord scandalisé et en colère, il va petit à petit apprendre à connaître UsamiObligé de vivre chez son tuteur pendant quelques mois, comment Misaki fera-il pour s’entendre avec un tel homme, au caractère diamétralement opposé au sien, et réaliser son rêve ? 

Junjou Egoist :
Hiroki est un homme au cœur brisé. Alors qu’il est en pleurs dans un jardin public, il rencontre Nowaki qui tombe amoureux de lui au premier regard. Nowaki le supplie de bien vouloir l'aider dans ses études, ce que refuse catégoriquement Hiroki. Prenant certaines mesures radicales, comme celle de lui voler les clés de son appartement, Nowaki réussira tout de même à le convaincre et c’est le début d’une longue, longue histoire…semée d’embûches.
Junjou Terrorist :
Miyagi a récemment divorcé. C’est alors que son ex-beau frère apparaît en prétendant que c’est le destin qui les a réunis…Ce petit terroriste tente de s’imposer dans la vie de Miyagi.

 

 

Mon avis : Junjou Romantica est l'un des yaoi en version anime les plus connus. C'est une référence de ce genre. Il me faut peut-être d'abord définir ce genre qui est propre à l'animation japonaise. Le yaoi met en scène des relations intimes entre deux hommes avec des scènes sexuelles assez explicites (son homologue féminin est le yuri). La version plus sage du yaoi est le shonen-ai qui met toujours en scène une relation amoureuse entre deux hommes mais les scènes ne se limitent qu'à quelques baisers (son homologue féminin est le shojo-ai). On peut par exemple citer les animes Gravitation et Loveless qui entre dans cette seconde catégorie.

                   Il n'y a pas beaucoup d'animes yaoi à la base, et encore moins de yaoi au graphisme agréable avec une histoire intéressante, en tout cas à mon avis (attention c'est l'avis d'une dévoreuse de yaoi professionnelle alors c'est à prendre au sérieux XD). Si bien que lorsque j'ai découvert Junjou Romantica j'en suis tombée amoureuse, carrément! Il fait partie des animes que je ne me lasse pas de regarder encore et encore.

                   Les 3 couples que l'on suit tout au long de l'anime n'on pas été pris totalement au hasard. Il y a un petit fil rouge qui relie toujours l'un des membres d'un couple à un autre. . À travers chacun des couples c'est une autre facette des relations amoureuses qui est exploitée. Tous les couples n'ont pas la même importance. On pourrait même faire un petit classement de l'importance que l'animation donne aux couples. Ce qui donnerait du plus présent au moins : Misaki/Usagi (Junjou Romantica), Hiroki/Nowaki (Junjou Egoist) et finalement Miyagi/Shinobu (Junjou Terrorist). Personnellement j'ai aimé chacun des couples même si ma préférence aurait tendance à suivre le classement ci-dessus.

                   Cet anime est adapté du manga du même nom de Shungiku Nakamura qui compte 14 tomes pour le moment, la série étant encore en cours. J'ai lu le premier tome et à côté de l'anime le manga est assez hard. Disons que c'est du yaoi pur et dur. L'anime paraît tout gentillet en comparaison. Lire le premier tome après avoir vu l'anime changeait la vision que je m'étais faite des personnages alors je n'ai pas continué ma lecture. J'aurais peut-être pensé autrement si j'avais faut l'inverse, lu le manga et regardé l'anime après. Shungiku Nakamura est aussi l'auteure d'une seconde série yaoi, Sekaiichi Hatsukoi qui part toujours du même principe : les relations amoureuses de 3 couples différents. Je ferai prochainement un article sur ce second yaoi qui a lui aussi eu droit à une adaptation en anime.

Conclusion : Si l'univers du yaoi vous intéresse ou si ce genre éveillé votre curiosité , plus une minute à perdre, Junjou Romantica est l'illustration parfaite de ce genre! Quant à la conclusion à laquelle vous serez parvenu tout seul je ne peux que la confirmer une nouvelle fois : Junjou Romantica wa daisuki!! J'adore Junjou Romantica!!

                                                     Note : 10/10

                                        (non, non vous ne rêvez pas c'est bien la note maximale!! XD)


 

http://free-word.cowblog.fr/images/Junjocharacters.jpg

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Animes
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 17:36

http://3.bp.blogspot.com/-qmOj5WSmHaQ/Twup5ySuPTI/AAAAAAAABWs/Ct3nqgznwio/s1600/Kaito_Royale_1.jpg

 

Statut du drama : terminé

Pays d'origine : Japon

Année de production : 2011

Chaîne de diffusion : TBS

Nombres d'épisodes : 9/9

Genres : crime, drame, action, romance

Acteurs principaux : Matsuzada Tori (Kamimura Rei), Oomasa Aya (Katagari Karen), Fukushi Seiji (Kishihara Taiga), Hwang Chan Sung (Jack), Aiba Hiroki (Kurata Keisuke)

 

Histoire  Kamimura Rei a été recruté par Nishizaki, le majordome d’une femme mystérieuse, Kitaba Yoko, afin de voler une bague. Mais pas n’importe laquelle ! L’objet de leurs désirs est une bague en alexandrite appelée « La larme d’Alexandre », réputée comme étant le plus beau des bijoux. Or, Rei n’est pas le seul a être sur le coup, deux autres voleurs également employés par Kitaba ont aussi des vues sur cette bague. Si Rei a accepté cette mission ce n’est pas tant pour le challenge que représente ce vol, mais davantage parce que Nishizaki aurait une clé sur une partie de son passé qu’il a oublié. Les voleurs font ainsi bande à part sans avoir connaissance les uns des autres et tentent d’atteindre leur but. L'histoire tragique de l'anneau qui cause la mort de ses propriétaires et à une mystérieuse organisation s'oppose aussi à eux....

 

Mon avis  D'abord quelques petites précisions avant de vous dire ce que j'ai pensé de ce drama. Je cherchais un drama dans lequel jouait Oomasa Aya et je suis tombé sur celui-ci, alors je me suis dis "tiens il a l'air sympa" et puis l'affiche me plaisait aussi assez. Malheureusement je n'ai pas trouvé de sous-titres français ou anglais pour pouvoir le regarder (au moment où je les ai regardé, maintenant on peut trouver les premiers sous-titrés) si bien que je l'ai regardé en version originale. Ce serait donc mentir que de dire que j'ai tout compris, mais dans l'ensemble j'ai quand même bien compris et j'avoue que je suis assez fière de moi sur ce coup-là! Bon ça c'était pour la minute "Plume s'auto-congratule" ... Maintenant venons-en à ce qui nous intéresse.

                

                  Au début j'étais assez enthousiaste à l'idée de jeunes personnes voleurs d'oeuvres de grande valeur mais cet enthousiasme est vite retombé. L'idée que les principaux protagonistes avaient perdu la mémoire était elle aussi intéressante mais puisque très rapidement ils se rencontrent et semblent s'entendre on se dit qu'un lien les relie donc ce n'est pas non plus extrêment intriguant. Bien sûr on souhaite comprendre pourquoi ils ont perdu la mémoire et quand enfin on découvre, en tout cas pour ma part je me suis dis que c'était vraiment simpliste. L'expression qui correspond le mieux c'est "tout ça pour ça!".

                 

                   Du côté des personnages il y a la mystérieuse Kitabaqui leur donne des missions, c'est-à-dire les objets à voler, mais je n'ai pas trop accrocher à son personnage. Ensuite les 4 personnages principaux, ou devrais-je plutôt dire les 3, parce que Jack franchement on se demande ce qu'il fait là. Il apparaît à chaque fois 5 minutes pour botter les fesses aux méchants, et au revoir. Je trouve son personnage tout simplement inutile. Finalement nous avons le trio de Karen/Rei/Taiga qui se transforme vite en triangle amoureux, triangle amoureux qui d'ailleurs remonte à leur enfance ... Ils ont chacun un trait de caractère bien défini : Karen, la jeune femme sexy ; Rei, l'inteligent ; Taiga, le rigolo. Après il y a quelques personnages secondaires qui participent aussi à l'intrigue comme un inspecteur, un assistant qui es aide dans leurs manigances, une Bonne Soeur tueuse. Même si on s'attache au personnage je ne trouve pas que ce soit complet, personnellement j'ai toujours gardé une certaine distance vis-à-vis d'eux.

                

                    Et finalement niveau contenu, je trouve que ce n'est pas très riche et assez prévisible. Bien sûr il y a tout de même quelques éléments de surprises mais ils se comptent sur les doigts d'une main. Quant à certaines scènes elles sont tout simplement ennuyantes. Par exemple en l'espace de 8 minutes deux couples d'acteurs différents se pointent des armes l'un sur l'autre. Ou encore mieux ou plutôt pire... un ralenti sur un bonbon lançé en l'air que tous les personnages suivent du regard, ce n'est juste pas crédible.

 

Conclusion  Après avoir lu cet avis vous trouverez peut-être que je me suis trop acharné sur ce pauvre drama mais c'est vraiment ce que j'en ai pensé. Ai-je encore besoin de dire que je vous le déconseille... Le seul point positif que je vois réside dans la durée des épisodes qui est d'environ 20 minutes (à l'exception du dernier qui dure 45 minutes) alors que la plupart du temps les dramas ont plutôt des formats de 40 minutes. En y repensant cela peut aussi être un point négatif car si ils avaient mieux exploité le potentiel de l'intrigue cela aurait pu rendre un meilleur final. Je crois qu c'est la première foi que je dis autant de mal d'un drama ... XD

 

Note : 3.5/10

 

http://1.bp.blogspot.com/--PVvsEhKSA4/Tmozq1wxlkI/AAAAAAAAV9Q/dRVViSxkV5U/s1600/Kaito_royale_01_nowinasia.jpg

 

A savoir  Le drama n'est pas le seul support d'adaptation de cette histoire. C'était tout d'abord un jeu pour portable populaire puis il a été adapté en manga, en novel et finalement en drama. Je suis vraiment curieuse de savoir ce qu'en on pensé les fans des précédentes adaptations!

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Dramas
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 16:02

________________________________________________

 

Cet article sera dédié à tous les animes que je vais tenter à partir de maintenant. Si je continue un anime après en avoir regardé le premier épisode cela donnera sans doute lieux à un article plus complet par la suite

Puisque tout est dit, je n'ai plus qu'à me mettre au travail!

 

Sur le même sujet :

 

 

  Les animes que Plume tente (1/6)

  Les animes que Plume tente (2/6)

  Les animes que Plume tente (4/6)

  Les animes que Plume tente (5/6)

  Les animes que Plume tente (6/6)

_________________________________________________

 

 

http://www.mangaspain.com/wp-content/uploads/2010/03/Mirai-Nikki.jpg

 

Mirai Nikki

(2011-2012)

(26 épisodes prévus)

 

Histoire  Ayant toujours préféré rester à l’écart de ses camarades, Yukitero Amano (Yuki), est un collégien qui se décrit comme étant un observateur. Il a même pris l’habitude de consigner tout ce qu’il voit dans son téléphone portable, en quelque sorte son journal intime. Il s’est également inventé un monde bien à lui, et c’est dans cet univers imaginaire qu’il a ses seuls amis : Deux Ex Machina, le dieu du Temps et de l’Espace, et Murmur, sa facétieuse servante. Mais un jour, Deus lui annonce qu’il prépare un « jeu » intéressant… Et voilà Yuki entraîné dans une cauchemardesque « course contre la mort » où chacun des participants peut voir écrit l’avenir dans son portable et doit éliminer les autres pour obtenir la place de Deus

 

Impressions sur le 1er épisode  Commençons par la conclusion : je ne continuerai décidément pas cet anime. On a droit à un jeune garçon introverti qui passe son temps sur son portable et qui pense qu'il s'invente des personnages imaginaires. Et bien c'est raté le fameux Dieu du Temps Deux Ex Machina existe bien, d'un côté c'est rassurant ça veut dire qu'il n'est pas totalement fou... Donc voilà jusque là il vivait ça petite vie tranquille pépère et là bam. Il se retrouve mêlé à jeu dont le but est de tuer les autres possesseurs de "portables divins" (idée que je trouve d'ailleurs assez étrange). Et comme Deux Ex Machina a dit que Yuki était pour le moment le mieux placé pour gagner la parti tous les autres participants veulent lui règler son compte dès que possible. Il y a aussi la jeune fille aux cheveux roses Third (je ne me rappelle pas son prénom et j'avoue que je m'en fiche un peu...) avec qui il a plus ou moins sympathisé. Problème: si le but est de tuer tout le monde il va bien falloir qu'il s'entretuent à un moment ou à un autre... Bref, une intrigue sur la base d'un de ces jeux mortels que je n'affectionnent pas, avec une petite pointe d'horreur, des humains qui veulent devenir des dieux, ... Non, ce n'est définitivement pas pour moi!! ^^

  http://www.manga-stream.fr/upload_img/prod_1316101555.jpg

 

Towa no Quon

(2011)

(6 films de 45 minutes)

 

Histoire  Le jour, Quon et ses amis sont de simples employés d'un parc d'attraction. Mais ils sont en réalité des Attracters, êtres capables de transformer leurs émotions en pouvoirs. Quon a un objectif : sauver tous les Attracters pourchassés par Kestos, une organisation qui cherche à les exterminer.

 

Impressions sur le 1er film  L'intrigue a déjà été vu. Certains habitants contractent une sorte de virus qui en conséquence leurs conférent des pouvoirs surnaturels, ils sont alors appelés les Attracters. Ceci ne plaisant pas à tout le monde, une organisation a pour objectif de tuer les fameux Attracters, et ce en utilisant tous les moyens en leur possession. Ajoutons à cela un "héros" Attracter qui veut sauver tous ceux qui sont comme lui. Mouais. Je garde cet anime dans un petit coin de ma tête mais je ne vais pas me jeter dessus comme pour d'autres ;) Ce sera donc un "non mais si un jour je ne trouve rien d'autre pourquoi pas" XD

 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/143455InuxBokuSSnouveautrailer.jpg

 

Inuboku Secret Service

(Rentrée 2012)

(12 épisodes prévus)

 

Histoire  Shirakiin Riricho est une jeune fille vivant encore dans sa maison familiale. Elle a, en effet, peur de vivre seule. Cependant, elle finit par ressentir le besoin de s'éloigner de sa famille afin de vivre par ses propres moyens. Elle se retrouve, ainsi, dansl'hôtel 'Ayakashi Kan'.Mais dans cet hôtel particulier, seuls ceux qui ont subit un examen très strict peuvent y résider tout en étant accompagné d'un agent des Services Secrets (SS). Bien que Riricho ait rejeté l'agent du SS en charge de sa sécurité, elle découvre que ce même agent n'est autre que l'esprit du renard dont elle a sauvé la vie !

 

Impressions sur le 1er épisode  Si je devais dire un mot ce serait : mouais. On comprend bien ce que j'en ai pensé non? bof, bof, mama desu. Le stéréotype du chevalier servant près à exaucer tous les caprices de la jeune fille sensible qui se cache derrière un masque de sarcasme. Près à tout sauf à la quitter, bah oui sinon c'est pas drôle. Donc voilà, on a droit à la rencontre entre ces deux là. La seule chose qui m'a réellement intriguée c'est la véritable nature de Riricho qui semble cacher un pouvoir maléfique mais on n'en sait pas plus pour le moment. Je demande à voir mais je n'espère pas grand chose.

 

 

 

http://adala-news.fr/wp-content/uploads/2011/12/aquarion-Evol.jpg

 


Aquarion Evol

(Rentrée 2012)

(26 épisodes prévus)

 

Histoire  12000 années ont passé, dans ce monde, l'histoire d'Apollo et Sylvia est devenue une histoire pour enfants appelé "Skies Of Aquaria". Les Invaders d'Altea viennent sur Terre avec un seul but : envahir et kidnapper les humains. Daeva, l'Académie Aquaria existe pour former les hommes et les femmes à utiliser l'Aquaria, mais ils ne pourront jamais fusionner en raison des pierres Guize, ces blocs interdisent une "union impie" entre les sexes. L'histoire suit Amata et Mikono, leurs aventures à Daeva et leur lutte contre les Invaders.

 

Impressions sur le 1er épisode  Ce premier épisode est en fait un double épisode. En effet, celui-ci dure environ 40 minutes soit la durée de deux épisodes à la suite. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il faut bien cet épisode un peu plus long pour comprendre toute l'intrigue. J'ai trouvé cet anime assez complexe parce qu'il y a beaucoup d'informations qui se succèdent coup sur coup : introduction rapide des personnages, monde dans lequel ils vivent, apparition des fameux Invaders, des méchants de l'anime, ... Il se passe vraiment beaucoup de choses en peu de temps. Je trouve que cet anime a un bon potentiel. J'espère qu'il saura l'exploiter correctement et ne pas nous embrouiller le cerveau à la place!

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Animes
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 15:02

http://img.over-blog.com/350x455/0/37/51/01/3MG---Animes/Animes-Courts/Dantalian-no-Shoka/Dantalian-no-Shoka-III.jpg

 

 

Statut de l'anime : terminé

Année de production : 2011

Studio de production : Gainax

Nombre d'épisodes : 12/12

Genres : fantastique, mythe, aventure

 

Histoire  Hugh Anthony Disward apprend le meurtre de son grand-père, le comte Wesley Disward, un grand collectionneur de livres, et décide de se rendre dans sa résidence. Une fois arrivé, Hugh fait la rencontre d'une mystérieuse jeune fille, Dalian, qui vivait avec son grand-père, de son vivant, et il lui annonce qu'il hérite de la Bibliothèque mystique de Dantalian. Il va alors faire la découverte du contenu surprenant de cette bibliothèque et de la réelle identité de Dalian

 

Mon avis  Cet anime m'a rapidement fait pensé à Gosick, beaucoup de détails étant semblables. Les personnages principaux de ces deux animes sont un jeune homme et une jeune fille. La jeune fille se caractérise par son caractère mystérieux, à la fois enfantin de part les traits de son visage et ses goûts ( toutes deux gourmandes, l'un des côtés très amusants de Dalian ) mais aussi adulte à travers leur savoir respectif avec toujours la réplique qui fuse. Même dans leur apparence elles se ressemblent : allure un peu gothique avec une longue robe noire, les cheveux particulièrement longs (Dalian les ayant violets foncés et Victorique blonds). Les garçons ont quand à eux plus de différences. Ils sont tous les deux le gardien et protecteur de la jeune fille en question mais ils n'ont pas la même maturité, Kazuya (Gosick) faisant bien plus adolescent que Huey. Les deux animes ont aussi en commun les cas que résolvent les couples assez sanglants qui tournent parfois à l'horreur.

                    Cet anime n'est pas pour autant une copie de Gosick malgré certaines ressemblances notables. Les pouvoirs de Dalian et Victorique ne sont pas les  mêmes et donc les moyens qu'elles utilisent pour résoudre les affaires non plus. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié l'idée des "Bibliothèques" incarnées à travers le corps d'une jeune fille. Dalian n'est d'ailleurs pas la seule "bibliothèque", on en rencontre d'autres au cours de l'anime bien qu'elles aient une importance moindre.On s'attache rapidement au couple dynamique de Huey et de Dalian avec une Dalian qui aime faire son intéressante et rabaissée Huey alors qu'au fond elle est très attachée à lui.

 

Conclusion  Un anime sympathique mais, qui à part quelques détails, comme l'idée des "bibliothèques incarnées dans des jeunes filles", n'est pas très novateur. Les méchants prennent la forme de Golem, d'humains possédés, de zombies, de marionnettes tueuses, soient des monstres déjà vus et revus. Il y a néanmoins de bonnes idées qui ressortent de cet anime mais pas toujours exploitées à leur maximum je trouve. Au final, il est surtout rendu agréable grâce au duo Dalian/Huey et à certains personnages secondaires.

 

Note : 7/10

 

A savoir  Dantalian no Shoka a été adapté de la light novel écrite par Gakuto Mikumo ensuite dessinée par G-Yuusuke.

 

Petit blabla  Je remercie mon amie Naeru-chan sans laquelle je me serais arrêté à l'épisode 1. Mais devant son enthousiasme j'ai craqué et j'ai continué à le regarder.  J'aurais tout de même loupé quelque chose car c'est dans les derniers épisodes que l'histoire devient se précise et devient de plus en plus intéressante!! Touyuwakede, hontoni arigatou Naeru-chan!!

 

http://4.bp.blogspot.com/-9r0oFhweMQU/TjpAbPlij-I/AAAAAAAAAIg/oSXpCm8xcio/s1600/Whine-Subs_Dantalian_no_Shoka_01_1280x720115A4419.mkv_snapshot_17.57_2011.07.20_21.52.01.jpg

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Animes
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 18:43

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/6/4/2/9782869599246.jpg

 

 

Résumé  Au Japon, ceux qui s'aiment ne disent pas "je t'aime", mais "il y a de l'amour", comme on dirait qu'il neige ou qu'il fait jour.

                  Tandis qu'en France c'est un franc plaisir de dire "non", c'est presque impossible au Japon. On préfère grimacer à la  place : "muzukashii... (c'est difficile...)", qui veut dire exactement la même chose.

 

                   Singulier aller-retour entre le Japon et la France, ce livre s'attache, sous forme d'abécédaire, à décrire avec légèreté les mille et une différences de nos civilisations.

                   Des petits détails du quotidien à l'univers plus intime des sentiments, il donne une clé inattendue pour déchiffrer les mystères japonais et comprendre, non sans humour, nos façons de vivre et d'aimer.

 

Mon avis  Encore l'un de mes cadeaux de Noël. Etant donné que je me suis refait un petit stock de livres sur le Japon, les articles sur ces livres vont fleurir pendant un certain temps.

                  Le livre qui nous intéresse ici est un recueil d'un certain nombre d'anecdotes sur le Japon, rangées en suivant les lettres de l'alphabet avec une petite thématique à chaque fois (plus ou moins bien trouvées d'ailleurs). Au final, 1h et on n'en parle plus. C'est un peu frustrant parce qu'on aimerait plus d'anecdotes mais ce n'est pas nous qui avons écrit le livre alors on ne peut qu'accepter! Les anecdotes sont amenées avec une petite touche d'humour, ou en tout cas une tentative car parfois cela tombe à plat. Certaines d'entre elles sont tout simplement inutiles.

 

Conclusion  Je ne conseille pas ce livre, en tout cas pas à ceux qui s'y connaissent un peu point de vue Japon et sa société. Pour un novice cela peut être une bonne solution pour en apprendre un peu plus sur le Japon et et le quotidien de ses habitants. En revanche, pour un connaisseur plus averti (résultat d'un visionnage d'un bon nombre de dramas, lecture d'articles sur le Japon, affinage des connaissances grâce à d'autres supports, ...) je ne le conseillerais définitivement pas, à part si cette personne souhaite réviser ses classiques ;)

                        Au final, un petit livre sympa mais qu'il n'est pas indispensable de lire et de garder précieusement dans sa bibliothèque (ce que je ferais quand même mais bon >_< ). A l'inverse d'un livre comme Un Geek au Japon!!

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Littérature
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 21:45

________________________________________________

 

Cet article sera dédié à tous les animes que je vais tenter à partir de maintenant. Si je continue un anime après en avoir regardé le premier épisode cela donnera sans doute lieux à un article plus complet par la suite

Puisque tout est dit, je n'ai plus qu'à me mettre au travail!

 

Sur le même sujet :

 

Les animes que Plume tente (1/6)

  Les animes que Plume tente (3/6)

  Les animes que Plume tente (4/6)

  Les animes que Plume tente (5/6)

  Les animes que Plume tente (6/6)

_________________________________________________

 

http://img3.lln.crunchyroll.com/i/spire1/bc9a98850e04ef528234b508439bd9671321420107_large.jpg    

Knight in the Area

(Rentrée 2012)

(24 épisodes)

 

 

Histoire Deux frères, deux même rêves mais également deux chemins différents pour y arriver, voilà la vie de Suguru et Kakeru, l'un est joueur national de football l'autre est manager. Bien qu'encore au lycée, Suguru est rapidement monté sur les marches de la gloire grâce à son talent incontesté pour le ballon rond, et on aurait pu dire la même chose de son frère.Malheureusement celui-ci encore au collège ne peut pas utiliser sa jambe gauche après un choc psychologique lors d'un match, il a donc abandonné et désire devenir un entraîneur hors pair. Il ne peut cependant pas s'empêcher de s’entraîner seul tous les soirs par pur passion pour ce jeu, même si ses efforts sont vains face à son génie de frère. Il faudra que le destin s'en mêle pour que ces deux là se retrouve d'une façon ou d'une autre ensemble sur le même terrain vers les championnats du monde.

 

Impressions sur le 1er épisode  Voilà un nouvel anime sur le football. Directement lorsque j'ai vu que cela tournait autour du football j'ai pensé à l'anime Inazuma Eleven Go ( Inazuma Eleven Go) mais il n'y a rien qui relie ces deux animes excepté le sport. Nous avons ici une approche un peu différente du football à travers deux personnages qui sont frères et semblent bien différents. Bien sûr il faut ajouter à cela une fille, forcément... Cela pourrait être intéressant de voir comment les personnages vont évoluer, et surtout le jeune Kakeru qui fait un blocage sur le football. A continuer pour voir leur évolution.

 

 

http://www.manga-news.com/public/images/dvd_volumes/bodacious-space-pirates.jpg

Bodacious Space Pirates

(Rentrée 2012)

(26 épisodes)

 

Histoire  Dans une lointaine galaxie, Marika, une jeune et jolie lycéenne, découvre que son père récemment décédé était le capitaine du Bentenmaru, un légendaire vaisseau spatial pirate. Quand elle apprend qu'elle est la seule à pouvoir lui succéder et que l'on attend d'elle qu'elle prenne la relève, une aventure de toute une vie s'offre à elle, excitante et remplie de dangers. Mais une jeune fille peut-elle commander seule une bande de pirates et faire face aux dangers que recèle l'espace?

Impressions sur le 1er épisode  En fait je ne trouve pas grand chose à dire sur cet anime à part que l'histoire me plaît et que cela promet de belles choses pour la suite, en tout cas je l'espère! J'attends la suite pour me faire une meilleure opinion! 

 

 

http://thecartdriver.com/wp-content/uploads/2011/11/Brave-10.jpg

 

Brave 10

(Rentrée 2012)

(12 épisodes)

 

Histoire  1599. Le Japon est divisé en une myriade de provinces indépendantes qui se livrent entre elles une guerre impitoyable pour le pouvoir. La violence n'épargne personne et même la prêtresse Isanami se voit contrainte de fuir pour échapper aux vandales qui ont profanés son temple. Elle rencontre alors le rônin (samouraï sans emploi) Saizo Kirigakure qui l'accompagne jusqu'au château d'Ueda, propriété du puissant seigneur Sanada.

                 D'abord réticent, ce dernier accepte finalement d'assurer sa protection quand il comprend que sa mort entraînerait la disparition de son clan. Il fait donc appel à dix puissants guerriers : ceux-là même que la légende a immortalisé par le noms des dix guerriers de Sanada ...

                

Impressions sur le 1er épisode  Il fait partie des animes que j'attendais le plus en cette rentrée d'animes 2012, et je ne suis pas déçue! En fait l'intrigue n'est pas novatrice : une jeune miko (prêtresse) poursuivie par des tueurs ninjas qui va chercher la protection d'un seigneur. Dans ce 1er épisode on rencontre 2 des fameux Brave 10 (si je sais bien compter...) et déjà des divergences apparaissent entre jeunes hommes de clans différents. La signification du titre de l'anime est déjà clarifiée dans cet épisode. J'aime d'ailleurs beaucoup la manière utilisée pour l'expliquer. Les personnages sont tout de suite attachants, notamment avec la jeune Isanami, assez innocente et peureuse qui renferme en elle un pouvoir destructeur et les samouraï que l'on rencontre petit à petit. Je suis impatiente de voir ce que cela va donner lorsque les Brave 10 seront tous réunis! En conclusion : vivement le prochain épisode!

 

 

http://ddata.over-blog.com/3/97/88/08/Animes/Hiver-2012/Senki-Zesshou-Symphogear/Senki-Zesshou-Symphogear-01.jpg

 

Senki Zessho Symphogear

(Rentrée 2012)

(13 épisodes)

 

Histoire  Il y a deux ans, un duo d'idoles, Tsubasa Kazanari et Kanade Amo, les ZweiWing, luttaient contre une race extraterrestre connue sous le nom Noise à l'aide d'armures, les Symphogear. Pour protéger une jeune fille nommée Hibiki Tachibana, qui fut gravement blessée parun Noise, Kanade s'est sacrifiée. Deux ans plus tard, Tsubasa combat les Noise seule. Lors d'une confrontation avec les créatures extraterrestres, la jeune Hibiki finit par gagner la même puissance que Kanade.

 

Impressions sur le 1er épisode  J'ai un avis un peu mitigé. En quelques 20 minutes il se passe beaucoup de choses et il faut arriver à "digérer" tout ça. On comprend qui sont les personnages principaux mais ils sont présentés très rapidement. En tout cas l'action est au rendez-vous puisqu'il n'y a presque que ça. On fait connaissance avec les charmantes petites bestioles que sont les Noise. Les combats seront clairement au centre de cet anime en plus d'un côté relationnel qui viendra je pense un peu plus tard. Au final je trouve que cet épisode passe trop vite sur certaines choses, elles seront certainement plus approfondies plus tard mais pour un premier épisode on nous jette un peu dans la fausse au lion et débrouillez-vous pour comprendre. Par contre côté musical, cet épisode est un petit bijou. Je trouve que combats et chants font très bon ménage! ^^ Je continuerai cet anime pour le moment rien que pour la musique, les personnages auquel on s'attache tout de même déjà un peu et la fin qui donne vraiment envie de voir la suite!!

 

 

 

http://1.bp.blogspot.com/-zvZ0wNkw6lk/TrVavzZBwzI/AAAAAAAABiw/P0c5eWXcK60/s400/The+New+Prince+Of+Tennis.png

 

The New Prince Of Tennis

(Rentrée 2012)

(25 épisodes prévus)

 

Histoire The New Prince of Tennis - anime

 

Impressions sur le premier épisode  C'est The anime que j'attendais en cette nouvelle année 2012! Je l'ai déjà regardé deux fois de suite, c'est vous dire combien j'ai été heureuse de retrouver Ryoma-sama, les titulaires de Seigaku, les anciens joueurs et les nouveaux. Cette nouvelle série nous promet de beaux matchs en perspective (j'ai entendu parler de Yukimura VS Sanada, Shinji VS Kamio,...) avec de nouveaux joueurs qui ont l'air plus forts que jamais. Ryoma-sama s'est déjà trouvé un adversaire qui est tout simplement le meilleur du camps d'entraînement, rien que ça. On reconnaît bien là notre Ryoma-sama qui vise toute de suite haut, à bas le bas de gamme! C'est un vrai plaisir de retrouver l'univers de Prince of Tennis et j'espère qu'il va continuer à m'émerveiller! Dois-je le dire? Bon d'accord, A suivre!!!!!

 

Plumemagique

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Animes
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 11:00

 

Résumé  Dans ce roman aux résonances autobiographiques, Mishima a peint un personnage qui se bat continuellement contre ses penchants homosexuels. Il cherche à les dissimuler aux autres et à lui-même. Le récit de son amour pour la soeur d'un de ses camarades nous conduit, à travers les années d'enfance et d'adolescence, vers un dénouement désespéré.

 

Mon avis  Ce roman a un côté très axé sur la psychologie. Le livre est raconté à travers le regard interne du personnage qui relate et parfois analyse certains faits. C'est le personnage adulte qui fait un retour dans le passé pour raconter ses souvenirs depuis le tout premier dont il se souvient. On a de temps en temps l'intrusion des commentaires du personnage adulte qui commente l'un des évènements qu'il a vécut. Nous avons ainsi le récit de sa vie avec les étapes importantes que sont l'enfance, l'adolescence et enfin le passage à l'âge adulte.

                 Le personnage principal est très caractéristique. Depuis son plus jeune âge il se bat continuellement contre ses penchants homosexuels. Dès l'enfance il est plus mature que beaucoup de ses camarades. Il analyse lui-même ses faits et gestes. Mais ce personnage se caractérise aussi par son sadisme. Il a tendance a mêler son attirance pour les hommes avec son sadisme. Il est aussi attiré par la Mort qui exerce sur lui à la fois une fascination mais aussi une certaine peur. Il comprend qu'il n'est pas "normal" (en comparaison aux autres personnes qui gravitent autour de lui) et va jusqu'à s'obliger à aimer une femme pour tenter de combattre tous ses "mauvais" côtés. Une relation, qui d'ailleurs, se révélera bien plus compliquée qu'elle n'en a l'air.

                 Avec toutes ses informations la signification du titre du livre devient tout de suite bien plus claire. Nous sommes en présence d'un personnage qui porte un masque extérieur, qui s'invente un rôle pour cacher ses véritables pensées et ce qui le caractérise.

                 Pour ce qui est du  côté autobiographique de cet ouvrage je ne peux pas vous dire grand chose car c'est le premier livre de Yukio Mishima qu'il m'est donné de lire. Mais je pense qu'il est tout de même difficiles de dégagées ses fameuses "résonances autobiographiques" dans un roman.

 

Conclusion  "Confession d'un masque" est un roman psychologique qui analyse et relate en détails la vie et les goûts du personnage principal. Yukio Mishima utilise un style aux tendances métaphoriques, notamment lorsqu'il parle de la première éjaculation du personnage où le mot en lui-même n'est écrit en toutes lettres qu'à la fin du paragraphe en question. Ce roman n'est pas aussi simple que l'on pourrait peut-être le croire au premier abord. C'est une vision toute de même assez crue de la vie à travers les yeux d'un personnage plutôt complexe à comprendre parfois.

 

Petit blabla  Je n'ai pas cette version du livre mais je trouve que celle-ci est bien plus parlante avec son illustration qui nous laisse déjà supposer certaines choses.

 

Plumemagique

 

Repost 0
Published by le-monde-de-litemuci - dans Littérature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de le-monde-de-litemuci
  • Le blog de le-monde-de-litemuci
  • : Un monde de partage sur la culture littéraire, musicale, cinématographique et télévisuelle =))
  • Contact

 

"Winter is coming"

Game of Thrones - Devise de la maison Stark


 

                                  

Articles à venir

 

  •   Néfertiti : l'ombre du soleil - Christian Jacq (littérature)
  •  Rattrapage : Once Upon a Time - Saison 2 (séries américaines)
  •  Malavita (cinéma)
  •  Welcome to the Family S01E01 (séries américaines)
  • Vengeance en Prada : le retour du diable (littérature)

 

 

 

Archives

Pages

Catégories